Le contentieux des poursuites de la maille dans le New Jersey a continué à aller de l’avant avec la planification d’une conférence de statut pour discuter des revendications liées aux produits de maillage transvaginale fabriqués par C.R. Bard et Johnson & Johnson Ethicon unité ce mois-ci.

La Conférence de gestion mensuelle se tiendra le 18 avril 2013, selon un calendrier affiché sur le site Web de la Cour et discutera de questions concernent transvaginal mesh instances en cours au litige consolidée actuellement en cours devant la Cour supérieure de New Jersey, comté d’Atlantic. (In re : maille pelvien contentieux/Bard, no L-6339-10 et In re : Mesh/adhérences pelviennes contentieux, n ° 6341-10)

Pour les litiges les Ethicon et C.R. Bard, partenaire de Bernstein Liebhard LLP, Jeffrey S. Grand, purge en qualité de conseiller Co-Liaison.

Environ un mois avant cette conférence de statut aura lieu, le demandeur dans la première poursuite de maille transvaginale apporté par une femme qui a subi des blessures découlant de l’implant Prolift Ethicon-fabriqué a remporté 11 millions $ en dommages-intérêts compensatoires et punitifs.

La décision prise à la Cour supérieure du comté d’Atlantic, New Jersey trouvé Ethicon à être coupable d’avoir omis d’avertir les consommateurs des risques potentiels associés à ce produit de maille vaginale. Dans ce cas, Bernstein Liebhard LLP partenaire, Jeffrey S. Grand, était un membre de l’équipe du procès.

Maille érosion, infection, troubles urinaires, douleur et réapparition d’organe pelvien prolapsus (POP) ou insister sur l’incontinence urinaire (SUI), et autres complications ont été nommées dans les poursuites de maille vaginale.

Les aliments et pharmaceutiques (FDA) a également reçu des milliers de rapports de femmes qui prétendent avoir subi l’intestin, la vessie et perforation de vaisseau sanguin après être implanté avec un dispositif de maillage vaginale.

Entre 2008 et 2010, l’Agence estime qu’il a reçu 2 800 plaintes liées aux procédures de maille transvaginale. Poussé par ce nombre élevé, la FDA s’est engagé à enquêter sur la sécurité de ces appareils.

En 2011, l’Agence reclassifié le risque d’effets secondaires vaginal mesh au lieu de « rare » à « pas rares » et signalé une augmentation quintuple d’un montant de rapports d’événements indésirables liés à des implants.

Aurait été accablés par ces effets secondaires de longue durée, de plus en plus de femmes viennent avant d’intenter des procès maille transvaginale.

Plusieurs litiges multidistricts ont été établis dans la U.S. District Court, Southern District of West Virginia pour gérer les réclamations déposées sur les produits fabriqués par Boston Scientific, C.R. Bard, American Medical Systems et filiale de Johnson & Johnson, Ethicon.

Maille poursuites demandent à être indemnisés pour les frais médicaux, perdu de salaires, souffrances et autres dommages.

Another Related Posts

  1. Conférence ménage dans toute la région Astral – les questions quelques couramment remis en question
  2. Juste comment jouir incroyable choses produisent dans la Conférence initiale un temps frais de Web
  3. DePuy poursuites Pinnacle d'être entendu au Texas Cour
  4. Un aperçu de l'amiante à des poursuites
  5. Croissance dans les procès de remplacement hanche

Leave a Reply

Title

Welcome to SanteFr.net

General de Sante